Afin d’éviter les affaissements, vous devez prévoir une base stable. Si cette base stable est plus profonde que l’épaisseur de la couche de stabilisé, remplissez d’abord l’espace supplémentaire avec des gravats. Ceux-ci se collent ensemble et sont bien perméables. Une base perméable est nécessaire pour que le pavage ne gèle pas. Par conséquent, nous vous conseillons d’utiliser un mélange de stabilisé d’au maximum 150 kg de ciment/m3 (pour une terrasse, 100 kg suffisent) pour qu’il soit encore perméable. Pour cette même raison, n’utilisez jamais de stabilisé sur une fondation en béton, car l’eau ne peut pas s’évacuer.

  • Pour les dalles, prévoyez une couche de stabilisé de 8 cm, que vous compactez bien. Ensuite, placez une couche de recouvrement (stabilisé seul) de 1 à 2 cm dans laquelle vous enfoncez les dalles avec un maillet en caoutchouc. 
  • Pour les pavés, prévoyez une couche de stabilisé de 15 cm, que vous compactez bien. Ensuite, placez une couche de recouvrement (stabilisé seul) de 3 cm dans laquelle vous compactez les pavés à la même hauteur. Attention ! Travaillez le stabilisé dans les 3 heures, sans quoi celui-ci va durcir et les pavés ne pourront plus être compactés à la même hauteur.  
  • Pour les pavés anciens, prévoyez également une couche de stabilisé de 15 cm, que vous compactez bien. Ensuite, placez une couche de recouvrement (stabilisé seul) de 8 cm dans laquelle vous enfoncez les pavés afin de compenser les grandes différences d’épaisseur.